Warning: Creating default object from empty value in /home/jsr/public_html/wp-content/plugins/paged-comments/paged-comments.php on line 31
Bio| Jean-Sébastien Roy

Bio



Sorti des bancs d’école en 1991, j’ai débuté la course à temps plein, j’ai eu la chance d’avoir des parents qui ont pris la décision de me supporter dans la direction que je choisirais, soit le Ski ou le Motocross. Au cours de l’été 1991-1992, j’ai pris la décision de me rendre en Floride afin de rouler sur mes motos et peut-être faire quelques courses. J’étais accompagné de deux de mes amis qui faisaient de la course à ce moment.

De l’autre côté de l’autoroute se trouvais un parc de Motocross assez immense. Il n’y avait pas de vraie piste de Motocross dans le parc, mais beaucoup de sentiers ardus et de petites dunes de sable. L’endroit était plate à rouler et encore pire à y vivre, avec tout ce trafic empruntant la sortie en plus du bruit étourdissant de l’autoroute, achalandée et sale. Mais c’était la seule place que nous connaissions à ce moment.

De 1991 à 1995, cet endroit constituait ma ”destination hivernale”. Je roulais toute la journée, passant au travers d’au moins 5 galons d’essence par jour, usant mes motos à un rythme infernal… Je n’avais rien à faire d’autre que de rouler, rouler et encore rouler. À un moment, j’ai décidé de me rendre le plus au sud possible des frontières pour rouler, c’était l’hiver 1995-1996. J’avais déjà quelques amis aux USA et mon anglais devenait de mieux en mieux. Le seul problème était le transport. J’ai pris tout l’argent que j’avais à la banque et mes parents m’ont aidés pour la balance afin que je puisse m’acheter un camion-cube de façon à ce que je puisse me rendre à la plupart des courses du US MX Nationals. Pendant la saison 1995, je me suis classé 2 ou 3 fois ”Top Priveteers”.

Les gens on commencé à savoir qui j’étais et j’ai commencé à recevoir de l’aide de quelques commanditaires, c’était génial. En 1996, ce fût pas mal la même histoire, mais avec de bons résultats dans les courses aux USA. J’ai été capable d’avoir une place dans quelques gros évènements Européens. J’ai aussi eu la chance de courir en Allemagne, en France et en Belgique. J’ai terminé ma saison 1996 le gaz au fond en gagnant le SuperCross de Montréal et deux semaines plus tard, j’ai terminé deuxième derrière Emig lors de la course des champions Kawasaki, après avoir interchangé nos positions deux fois en 30 minutes. (J’étais en avant jusqu’à ce qu’un retardataire ne m’ait pas laissé passer dans le dernier virage.) J’ai obtenu quelques cartes d’affaires après la course et plus tard à l’automne je signais mon premier contrat, avec Christ Morgan, MSR et Suzuki USA pour la classe 125 SX et MX 1997.

Cette année là fut un cauchemar pour moi et mon équipe. J’ai manqué 9 mois au total dû à une opération au niveau du poignet ainsi que de l’épaule. Mon rêve de courir à temps plein aux USA au sein d’une équipe de course à été assez bref ! Mon moral s’est payé une descente du tonnerre ! Me voilà reparti sur la route, dans mon cube, avec mes propres motos, prêt à faire mordre la poussière aux coureurs du sud. Mais cette fois avec des motos vertes. J’ai fait la saison complète, avec mon mécano Rick. On s’est tapé environ 350 heures de route cette année là, mais nous avons fini avec une 17ème place sur le circuit intérieur et une 9ème à l’extérieur en emportant le ”Top Priveteer Award”.Ce fût une année très difficile avec tout ce temps passé sur la route et pas assez de temps pour l’entrainement. La chose que je déteste le plus sur la route est d’essayer de trouver un endroit pour rouler et un gym. Ça devient difficile de respecter un horaire d’entrainement, de bien manger et de dormir correctement toutes les nuits.

En 1999, mon rêve se réalisait. J’ai signé avec Planet Honda, une nouvelle équipe et j’allais rouler un 250 à temps plein. Tout un changement ! Je me suis présenté à Phoenix AZ, pour ma première course, ma moto était placée sur le long du semi-remorque, sous l’immense tente de l’équipe. Là, j’ai réalisé que j’étais rendu dans la cour des grands. Je n’aurais plus à conduire ni à coucher sur le plancher de la chambre d’hôtel de quelqu’un d’autre. Je n’avais plus à me préoccuper des dépenses, tout ce à quoi je devais penser était de m’entrainer et de rouler. C’est beaucoup plus facile et plaisant de retourner à la même place toutes les semaines. Depuis 1999, ma maison d’hiver est située dans Deland, en Floride. J’ai rencontré cette famille géniale et leurs deux enfants dont je suis un ami fidèle. J’ai maintenant une remorque fermée (fifth wheel) ou je peu dormir, et la piste est juste derrière le garage, c’est vraiment plus facile ! Je prends toujours l’avion à l’aéroport d’Orlando qui se situe à une heure d’où j’habite. Je traine toujours mon pick-up question d’avoir un véhicule pour mes déplacements. Cette année je suis chanceux, mon demi frère à marié une américaine, il habite maintenant à 20 minutes de chez nous. On peut donc se voir la semaine, faire du vélo… et du Motocross. Ma mère et mon père viennent une ou deux fois chaque hiver et ma copine à prise une session de congé d’école afin de me rejoindre pour quelques mois.

En 2001, j’ai signé avec Blackfoot Honda, on à combiné une entente pour moi et Doug Dehaan. Nous pouvons donc rouler toutes les courses du US SX durant l’hiver. Je vis en Floride jusqu’à la fin mai, puis je reviens au Canada pour les nationaux. Ma présence sur le circuit US SX me procurera l’entrainement nécessaire en vue des nationaux canadiens. Je prends dès lors la décision de consacrer ma carrière au championnat national CMRC Canada.

Depuis mon retour au Canada, j’ai remporté 5 championnats Canadiens ainsi que plusieurs Supercross. J’ai réalisé mes rêves, atteint mes objectifs. Depuis le printemps 2008, je consacre mon temps dans mes nouvelles fonctions en tant que ”Team Manager” pour l’équipe Blackfoot. Je consacrerai plus de temps au Québec, près de mes fans. Mais il y aura toujours une piste sur mon chemin ou une course à mon horaire.

6 Commentaires »

  1. 1

    T’es notre idole JSR !

    Comment by Marie-Pier — October 18, 2008 @ 1:52 am

  2. 2

    JSR on T’aime continue tu est le meilleur!!

    Comment by Émilie — October 30, 2008 @ 9:35 pm

  3. 3

    JSR ta faite une criss de belle fin de carrière c’était fou comment t sa clancher T LE BEST

    Comment by Loucas — December 21, 2009 @ 4:25 am

  4. 4

    Tu as une belle famille!!!! On t’a vu au zoo!!!!
    Félicitations! Mon chum aurait bien aimé avoir un autographe mais on s’est dit que tu étais en vacances et bien occupé avec tes deux belles fillettes et ta femme!!! Tu es vraiment sympathique!!!!;))))

    Comment by Dominique — July 2, 2010 @ 9:36 pm

  5. 5

    oups, j’avais glissé votre email plus bas et je l’ai retrouvé en ” nétoyant” ma boite vocal ..
    contactez moi de nouveua en sept/oct et je repondrai a vos questions..

    merci

    jsr

    Comment by admin — July 21, 2011 @ 2:19 pm

  6. 6

    Yo man , chu en 3e secondaire pi j’ai faite un expo sur toi^^ . S’tais mieu que les autes haha T le best :) A+

    Comment by Alex — September 19, 2011 @ 9:12 pm

Flux RSS pour commenter cette nouvelle. TrackBack URI

Laissez un commentaire